Quelles pollutions rejette l’incinérateur Valaubia ?

1 | 557 lecteurs | par Le bureau - Aube Durable

IncinérateurCommuniqués

Suite à nos demandes, le SDEDA et Véolia nous ont adressé les premières mesures des rejets polluants de l’incinérateur de La Chapelle St Luc.

rapport-de-lamo.pdf

Nos premières commentaires

Bien évidemment, cet incinérateur pollue. Les dénégations répétées pendant la phase d’enquête publique n’empêchent pas cette réalité d’exister. L’incinérateur pollue même si, et c’est le moins qu’on puisse attendre, cette pollution reste dans les limites autorisées par la réglementation.

Un élément a attirer notre attention. Il concerne les dépassements journaliers.
La réglementation autorise l’exploitant à des dépassements des seuils de pollutions à hauteur maximal de 10 jours sur une année.
Les données proposées ici nous indiquent que, de janvier à septembre 2021, ces seuils ont été dépassés à 7 reprises. Mais il manque, dans ce rapport, l’étude des 3 derniers mois. Or, on sait que pendant ces 3 derniers mois, il y a eu des dépassements horaires (3.5h) ; dépassements horaires qui mécaniquement, ajoutent au moins 1 jour à ces 7 jours déjà comptabilisés (peut-être 2 jours ou plus...)

La conclusion qu’on peut en tirer c’est que, probablement sans le dépasser, l’incinérateur Valaubia a frôlé le seuil maximum des 10 jours autorisés. Valaubia, sans doute, reste dans les clous mais ne nous propose pas le modèle exemplaire qu’on a voulu nous vendre.

Notre association qui sera membre de la CSS [1] restera évidemment attentive à ces rejets.

Notes

[1Commission de Suivi du Site