Forêt d’Orient : la tarification incitative produit ses effets

115 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

Publié dans la presse locale le 18 février, les résultats obtenus par le territoire de la Forêt d’Orient sont éloquents et confirment la nécessité d’un moratoire.

En 2 ans, grâce à la mise en place de la tarification incitative, la production d’ordures ménagères est passée de 243kg/an/hab (2014) à moins de 170kg/an/hab (2016), dépassant de très, très loin les projections faites par le SDEDA (Le syndicat du département fait reposer son projet d’incinérateur sur un ratio de 220kg/an/hab en 2026).
Le scénario de réduction que nous présentons lors de nos conférences est largement validé. Le surdimensionnement de l’incinérateur est démontré par les faits.
Plus que jamais, le moratoire nous semble nécessaire pour réviser le schéma de réduction des déchets, manifestement caduque, sur lequel repose le projet d’incinérateur.