Pesticides : Les Zones de Non Traitement en débat (Est-Eclair du 17 mars 2020)

20 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

Revue de Presse

Face à la future mise en place des ZNT [1] les agriculteurs tentent de construire une position commune.

2020-03-17-znt.pdf

Notre commentaire

Notre association était intervenue lors de la consultation publique pour soutenir la position des associations environnementales : une distance de 150 mètres des habitations pour ces ZNT (la distance retenue est de 5 mètres).
Face au grignotage des terres agricoles qui fait naître des zones de conflits entre néo-ruraux et monde paysan, nous avons également soutenu l’idée de créer des zones tampons lors des projets immobilier :

Nous demandons que les projets à vocation résidentielle en zone rurale ou péri-urbaine (lotissements, zone pavillonnaires) soient très fortement limités et qu’à défaut, soient créées, pour chaque projet de ce type, des « zones tampons » permettant l’éloignement des habitations des champs susceptibles d’être traités chimiquement.

Ces positions restent d’actualité. Et la question de l’utilisation des intrants chimiques aux abords des lieux d’habitation doit faire désormais l’objet d’un échange, d’une concertation entre les différents parties : riverains, agriculteurs, élus, associations environnementales.

Notes

[1Zones de Non Traitement