Un projet de méthanisation en question (L’Est-Eclair du 3 janvier 2020)

36 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

2020-01-06-methanisation.pdf

Notre analyse

Notre association s’est adressé, par courrier électronique, aux différents protagonistes de ce dossier. Pour nous les enjeux sont multiples.

Un tel projet, pour être vertueux écologiquement, doit s’inscrire dans une démarche globale permettant la réduction des déchets via la collecte des biodéchets. Situé dans le territoire de TCM, ce méthaniseur pourrait accueillir les biodéchets ménagers ou ceux issus de la restauration collective dans le cadre de la loi qui rendra obligatoire cette collecte. A notre sens, une telle orientation est préférable et permettrait d’éviter l’écueil de ce qu’on appelle les "cultures dédiées". Il serait en effet paradoxal de voir les biodéchets des ménages finir en décharge (ou pire dans un incinérateur) alors que des méthaniseurs voient le jour...

Ainsi, en inscrivant ce méthaniseur dans un programme de réduction des déchets ménagers, les responsables locaux feraient d’une pierre, deux coups : soutenir une diversification des ressources pour les agriculteurs et favoriser la réduction des déchets ménagers.

Un autre enjeu se situe au niveau démocratique. Pour être accepté et acceptable, un tel projet doit se faire en impliquant les habitants. Là encore, la collecte des biodéchets constitue un moyen d’impliquer les citoyens et de donner un sens à ce projet.