Bar sur Seine veut innover en matière de gestion des déchets (Est-Eclair du 29 janvier 2019)

153 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

A travers la réflexion sur la mise en place d’une délégation de service public autour des déchets, la CC du barséquannais veut se donner des moyens nouveaux pour des ambitions fortes. Notre association propose en réponse trois objectifs précis et invite les élus à en faire les pivots de cette future DSP.

Notre analyse, nos propositions

Derrière les questions et les débats sur les modes de gestion et d’organisation (marchés publics, DSP, régie municipale…) que pointe cet article, c’est bien, au fond, une réflexion sur les objectifs et les ambitions en matière de traitement des déchets qui est posée.
Car, nous le constatons, les élus se perdent trop souvent dans des querelles byzantines autour des modalités d’organisation en oubliant l’essentiel, c’est à dire le projet, l’objectif (ici environnemental) à atteindre.
Gageons que la Communauté de Communes du barsequanais ne perde pas de vue les ambitions qu’elle semble exprimer sur la mise en place de la tarification incitative ou d’une ressourcerie.
Gageons qu’elle puisse se fixer et fixer à l’éventuel délégataire des objectifs ambitieux et en accord avec la nécessité de réduire et recycler au mieux nos déchets.

Sur cet élément, compte tenu de ce que nous savons du contenu des poubelles grises (OMR) de ce secteur et sur les caractéristiques rurales de l’habitat, les élus ne devront pas oublier les bio-déchets et les déchets verts. A eux seuls, ils représentent environ 40 % des quantités collectés dans les poubelles grises de ce territoire.
La Communauté de Communes ne doit donc pas manquer d’ambition sur ce sujet et, dans la DSP qui se préfigure, fixer au délégataire des objectifs clairs, simples et forts. Ceux-ci peuvent se résumer en trois points principaux :
- Sortir des poubelles grises la quasi-totalité des bio-déchets et des déchets verts en proposant aux habitants des solutions adaptées : déploiement massif de composteurs dans l’habitat individuel, collecte en porte à porte des bio-déchets dans l’habitat collectif…
- Mettre en place une tarification incitative sur l’ensemble du territoire
- Ambitionner un ratio d’OMR inférieur à 100kg/an/hab qui correspond à ce qu’atteignent déjà des communautés de communes au profil similaire.