Incinérateur : le rapport qui créé le malaise

356 lecteurs | (actualisé le ) par Le bureau - Aube Durable

L’article, publié ce 14 décembre, revient sur l’avis du CESER demandant un moratoire sur le projet d’incinérateur.

L’article

Notre analyse

Nous avons, il y a quelques jours, publié l’intégralité de cet avis et les conclusions qu’il nous semble nécessaire d’en tirer, à savoir la suspension des travaux.
Les éléments supplémentaires contenus dans cet article renforcent un peu plus notre conviction sur ce projet et son caractère surdimensionné.
Si cette analyse est de plus en plus partagée, bien au-delà des cercles écologistes, ce n’est pas par notre force de conviction mais tout simplement parce que ce dossier, comme l’a parfaitement compris le CESER, comporte de trop nombreuses zones d’ombres, de trop nombreuses approximations pour tenir la route.
Il est donc temps, plus que temps, compte tenu de la somme des doutes qui s’accumulent, d’appuyer sur le bouton "pause" .
Appuyer sur le bouton "pause" pour quelques mois ne représente rien à côté des 40 ans d’existence et des 78 millions d’investissement de ce projet.
Appuyer sur ce bouton "pause" permettrait, éventuellement, d’éviter une énorme erreur qui manifestement semble nous pendre au nez et sortir de terre.

Notre association qui, depuis plusieurs années, tire la sonnette d’alarme sur ce sujet, a fait son travail d’alerte. Maintenant que le diagnostic est partagé, la responsabilité est entre les mains des élus. C’est à eux (et au préfet) de faire preuve de la lucidité nécessaire pour accepter ce moratoire.